Défiscaliser avec la loi Girardin

Les Départements et Territoires d’Outre-Mer font face à des problèmes de déficit de logement. Pour remédier au problème, l’Etat a mis en place la loi Girardin immobilier. C’est un dispositif de défiscalisation qui donne droit à des avantages remarquables. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises.

La loi Girardin en quelques lignes

En fait, le dispositif Girardin est une mesure basée sur le déficit foncier. Il garantit aux investisseurs une baisse d’impôt d’un taux variant entre 22% et 48% pour une durée suffisamment large, de quoi leur permettre de récupérer totalement la somme investie. Ces derniers doivent investir dans des logements neufs situés dans les Dom-Tom, notamment en Martinique, Mayotte, Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Réunion, Nouvelle-Calédonie, Saint-Pierre-et-Miquelon et en Polynésie française. La date du permis de construire et l’usage du bien acquis vont déterminer le montant de la réduction. Notons que le propriétaire a le choix entre utiliser le logement comme résidence principale ou le louer.

Les avantages accessibles aux particuliers

Défiscaliser selon la loi Girardin, c’est très avantageux pour un particulier. Ce dernier pourrait bénéficier d’une réduction d’impôt de 26% à 48% s’il s’engage à louer le logement durant 5 ans. En revanche, il aura droit à une baisse d’impôt de 18% s’il utilise son bien immobilier en tant que résidence principale, et ce, pour une période de 5 ans. Le plus intéressant, c’est que l’investisseur pourra déduire de ses revenus locatifs toutes les charges et les intérêts d’emprunt. En outre, il a droit à une déduction de la taxe foncière.

Les avantages acquis par les sociétés

Si une société décide d’investir selon la loi Girardin, elle peut déduire des bénéfices soumis à l’IS la totalité de la somme investie dans l’achat du bien immobilier dans les Dom-Tom. Elle aura le privilège d’amortir complètement ses dépenses. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle peut reporter le déficit constitué sur les prochaines années, jusqu’à ce que celui-ci soit écoulé totalement.